Livres numériques

Retour aux livres numériques
Savoirs créoles

Table des matières

Afficher Fermer
Couverture 1
Page de titre 4
INTRODUCTION 8
SAVOIRS CRÉOLES : LA COMMUNAUTÉ HAÏTIENNE AU QUÉBEC 10
SAVOIRS CRÉOLES : VALORISER LES SAVOIRS LOCAUX 11
SAVOIRS CRÉOLES : DES RAPPORTS ENTRE LES SYSTÈMES DE SAVOIR DU CENTRE ET DE LA PÉRIPHÉRIE 14
SAVOIRS CRÉOLES : D’OÙ VIENNENT LES INFORMATIONS ET LES DONNÉES ? 15
SAVOIRS CRÉOLES : L’APPORT D’UNE ANALYSE COMPARATIVE 27
SAVOIRS CRÉOLES : AU- DELÀ DE CE QUI EST DÉJÀ VISIBLE 28
SAVOIRS CRÉOLES : ANN PALE KREYÒL (PARLONS LE CRÉOLE) 31
CONCLUSION : LES DÉCLINAISONS DIFFÉRENTES DES SAVOIRS CRÉOLES 39
1: L’ÉMERGENCE DE LA COMMUNAUTÉ HAÏTIENNEÀ MONTRÉAL 42
L’HISTORIQUE DE L’IMMIGRATION HAÏTIENNE AU QUÉBEC : QUELQUES GRANDES LIGNES 43
L’EXIL POLITIQUE ET LE MILITANTISME ANTI-DUVALIER 50
DIVISIONS AU SEIN DE LA COMMUNAUTÉ HAÏTIENNE 53
CHANGEMENTS AU SEIN DU MARCHÉ DE TRAVAIL AU QUÉBEC, ANNÉES 1970 ET 1980 55
LOGEMENT 57
LE RACISME DANS L’INDUSTRIE DU TAXI À MONTRÉAL 60
LES RAPPORTS AVEC LA POLICE 64
UNE COMMUNAUTÉ AVEC SES PROPRES COMMERCES, SERVICES, ÉGLISES ET ORGANISMES 67
UNE DOUBLE APPARTENANCE : « PRIS ENTRE DEUX VALISES » 72
LES MÉDIAS : LA PRESSE QUÉBÉCOISE ET LES MÉDIAS COMMUNAUTAIRES 75
CONCLUSION 79
2: « Ç’A ÉTÉ… PEUT- ÊTRE NOTRE PREMIERTREMBLEMENT DE TERRE… MAIS VIVANT D’ICI »L’ASSOCIATION ENTRE LES HAÏTIEN·NE·S ET LE SIDAAU QUÉBEC DANS LES ANNÉES 1980 82
LES MÉDIAS : LES HAÏTIEN·NE·S COMME MIGRANT·E·S DANGEREUX·EUSES 85
INTERVENTIONS HAÏTIENNES DANS LES MÉDIAS 88
ASSOCIATIONS ENTRE LES PERSONNES HAÏTIENNES ET LE SIDA TOUT AU LONG DES ANNÉES 1980 91
LE RÔLE DES MÉDIAS COMMUNAUTAIRES 94
LES ACTIONS MILITANTES POUR RÉPONDRE À LA CROIX-ROUGE CANADIENNE 95
« SA W PA KONNEN PI GRAN PASE W » (CE QUE VOUS NE SAVEZ PAS VOUS DÉPASSE) 104
« TANDE PA DI KONPRANN POU SA » (ENTENDRE NE VEUT PAS DIRE COMPRENDRE) 130
CONCLUSION 137
3: « LANG PA LANMÈ, MEN LI KA NWAYE W »(LA LANGUE N’EST PAS LA MER,MAIS ELLE PEUT VOUS NOYER)LES DISCRIMINATIONS LIÉES AU SIDA ET VÉCUESPAR LES PERSONNES HAÏTIENNES À MONTRÉAL 142
LA PEUR DE L’AUTRE ET LA PROXIMITÉ PHYSIQUE DES PERSONNES HAÏTIENNES 144
DISCRIMINATIONS ENVERS LES ENFANTS HAÏTIENS 146
LES DISCRIMINATIONS AU TRAVAIL 149
DISCRIMINATIONS DANS LES SERVICES : SOINS DENTAIRES ET SERVICES DE FUNÉRAILLES 152
DISCRIMINATIONS DANS LE CONTEXTE MÉDICAL 154
DISCRIMINATIONS À L’INTÉRIEUR DE LA COMMUNAUTÉ HAÏTIENNE 158
LES CONSÉQUENCES DE LA DISCRIMINATION 163
CONCLUSION : UNE ÉPIDÉMIE DE DISCRIMINATIONS 171
4: « FÒK OU PASE MALADI POU KONNEN REMÈD »(IL FAUT PASSER PAR LA MALADIE POUR SAVOIRLE REMÈDE)LE TRAVAIL DES INFIRMIÈRES ET DES TRAVAILLEUSESSOCIALES DANS LES PREMIÈRES ANNÉES DU SIDAÀ MONTRÉAL 174
LA PRÉSENCE DES INFIRMIÈRES AU SEIN DE LA COMMUNAUTÉ HAÏTIENNE À MONTRÉAL 177
RECONNAISSANCE DE L’ENJEU DU SIDA 179
L’APPUI DONNÉ AUX PERSONNES MALADES 182
LES FAMILLES, LES ENFANTS 187
« SI M DI W, OU KONNEN PASE M » SI JE VOUS LE DIS, VOUS SAVEZ PLUS QUE MOI 191
ÉDUCATION DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ 196
LA RECHERCHE MÉDICALE : LE SAVOIR CRÉÉ PAR LES INFIRMIÈRES 198
CONCLUSION : « LES INFIRMIÈRES ÉTAIENT NOS ANTENNES » 200
5: « TÈT ANSANM » (TOUT LE MONDE ENSEMBLE)FORMES, STRATÉGIES ET LEÇONSDU MILITANTISME HAÏTIEN 206
UNE « RÉPONSE DOUBLE » AU SIDA 207
MODÈLES D’ACTION COMMUNAUTAIRE HAÏTIENNE : LE TRAVAIL DES ANTENNES 210
LA MISE EN OEUVRE DES SERVICES OFFICIEUX ET OFFICIELS 214
« TÈT ANSANM » : LA SOLIDARITÉ DANS LA LUTTE CONTRE LE SIDA 216
LE SIDA ET LE RASSEMBLEMENT DE LA COMMUNAUTÉ HAÏTIENNE 226
L’APPORT DE LA MOBILISATION EN 1983 : LES DONS DE SANG AU CANADA EN 1990 228
CONCLUSION 235
6: « AK SIDA, ATANSYON PA KAPON ! »(AVEC LE SIDA, FAITES ATTENTION,MAIS N’AYEZ PAS PEUR)LA COMPASSION ET LA PRÉVENTION DU SIDA DANSLA COMMUNAUTÉ HAÏTIENNE À MONTRÉAL 240
LA PRÉVENTION ET LES DÉCLARATIONS DE LA CROIX- ROUGE CANADIENNE 241
LES ACTIVITÉS ET LES RÉALISATIONS DE LA PRÉVENTION DU SIDA 244
LA PRÉVENTION DU SIDA SUR LES ONDES DE LA RADIO COMMUNAUTAIRE CRÉOLOPHONE 245
L’ENCADREMENT DE LA PRÉVENTION : LA PRIORITÉ AUX FEMMES 249
LES MESSAGES DE PRÉVENTION : « AK SIDA ATANSYON PA KAPON ! » ET LA KONPASYON 252
CONCLUSION : L’ÉDUCATION ET LES SAVOIRS CRÉOLES 260
REMERCIEMENTS 276
NOTES 280
ANNEXE 1: LISTE DES PERSONNES INTERVIEWÉES 310
ANNEXE 2: LÉGENDE DES IMAGES 312
ANNEXE 3: ACRONYMES UTILISÉS 314
BIBLIOGRAPHIE 316
INDEX 334
TABLE DES MATIÈRES 342
DANS LA MÊME COLLECTION 348
Crédits 352

Formats disponibles :

  • PDF

    Protection: Filigrane 21,99$

  • EPUB

    Protection: Filigrane 21,99$