Livres numériques

Retour aux livres numériques
Non-publics de la culture

Table des matières

Afficher Fermer
Couverture 1
Collection Culture et publics 4
Crédits 8
Mot du partenaire, Éric Lord, directeur général 9
Mot du député de Trois-Rivières, Jean Boulet 11
Préface – Fréquentation d’un lieu culturel et participation à la vie culturelle, Michel Kneubühler 13
1. La culture est une affaire éminemment politique 14
2. La médiation au centre 15
3. De l’« accès à la culture » aux « droits culturels » : un changement de paradigme ? 18
4. Du « non-public » aux « parties prenantes » 20
5. Il y a un demi-siècle, la Déclaration de Villeurbanne… 21
Table des matières 27
Liste des figures 31
Liste des acronymes et des sigles 33
Introduction 35
1. Sur la notion de non-public 35
2. Un projet de recherche en partenariat 40
3. Une thèse de doctorat exceptionnelle 40
4. Présentation des chapitres 42
5. Comité scientifique 44
CHAPITRE 1 – Lieu de culte ou de culture ? Les raisons de ne pas visiter le Comité de protection des œuvres d’Ozias Leduc à l’église Notre-Dame-de-la-Présentation 47
1. Les défis contemporains des églises québécoises 49
2. La patrimonialisation des églises catholiques québécoises : un phénomène social 51
3. La fréquentation : un enjeu central pour les sites muséaux et patrimoniaux 52
4. À la recherche des raisons de ne pas visiter le CPOOL 54
5. Six raisons de ne pas fréquenter le CPOOL 55
Conclusion 61
Annexe 1.1 – Le Comité de protection des œuvres d’Ozias Leduc de 2013 à aujourd’hui 67
CHAPITRE 2 – Un organisme lié à la culture classique ou populaire ? Une étude des raisons de ne pas visiter le Musée québécois de culture populaire 69
1. Les raisons de ne pas fréquenter le MQCP 74
Conclusion 84
Annexe 2.1 – Le MQCP de 2013 à aujourd’hui 87
CHAPITRE 3 – Entre le commercial et le culturel. Étude des raisons de ne pas visiter le Salon du livre de Trois-Rivières 89
1. Livre, lecture et lecteur 91
2. L’étude des raisons de ne pas visiter le Salon du livre de Trois-Rivières 93
3. Quatre raisons pour ne pas visiter le SLTR 94
Conclusion – Des freins à atténuer pour faciliter le passage des non-publics vers les publics du SLTR 101
Annexe 3.1 – Le Salon du livre de Trois-Rivières de 2015 à aujourd’hui 105
CHAPITRE 4 – Loisir culturel et proximité. Étude des freins à la fréquentation de la Maison de la culture de Trois-Rivières 107
1. La Maison de la culture de Trois-Rivières 108
2. Centres d’exposition et salles de spectacle régionales : fréquentation et non-fréquentation 110
3. À la rencontre des non-publics de la MCTR 112
4. La proximité et la recherche du plaisir : deux raisons pour ne pas fréquenter la MCTR 113
Conclusion – La fréquentation de la MCTR, un loisir culturel ? 121
Annexe 4.1 – La Maison de la culture de Trois-Rivières de 2015 à aujourd’hui 125
CHAPITRE 5 – Les non-publics du Ciné-Campus Trois-Rivières. Pourquoi ne fréquentent-ils pas ce lieu ? 127
1. Les salles de cinéma québécoises et leur fréquentation 129
2. À la recherche des raisons de ne pas fréquenter CCTR 131
3. Six raisons de ne pas fréquenter CCTR 132
Conclusion– Etre non-public de CCTR, une pratique davantage liée au lieu qu’aux films 139
Annexe 5.1 – Ciné-Campus Trois-Rivières de 2016 à aujourd’hui 145
CHAPITRE 6 – Festival de musique et non-publics. Les raisons de ne pas fréquenter le FestiVoix de Trois-Rivières 147
1. Les non-publics de situations musicales 148
2. La fréquentation de festivals de musique au Québec 150
3. Étudier les non-publics du FestiVoix : considérations méthodologiques 151
4. Les trois principes fondateurs du FestiVoix : trois raisons pour ne pas le fréquenter ? 152
Conclusion – Les particularités des non-publics du FestiVoix de Trois-Rivières 164
Annexe 6.1 – Le FestiVoix de 2016 à aujourd’hui 169
Notices biographiques 171
Quatrième de couverture 176

Formats disponibles :

  • EPUB

    Protection: Filigrane 23,99$

  • PDF

    Protection: Filigrane 23,99$